Les besoins prioritaires – Article 1 de 7 – Santé et bonheur en 2013 : sept clés pour les réaliser!

Les besoins priortaires - Article 1 de 7 - Santé et bonheur en 2013 : Sept clés pour les réaliser!Je vous souhaite mes meilleurs vœux de bonne santé et de bonheur pour l’année 2013. À cette fin, je vous offre une série de sept articles pour concrétiser ces vœux en 2013. Ce sont en fait sept clés sur les thèmes suivants  tous reliés au BONHEUR:

  1. Besoins prioritaires à identifier et à combler;
  2. Oblitérer, écarter une obsession jusuqu’a un Toc: comment oblitérer, écarter pensées et émotions négatives;
  3.  Ne pas se prendre trop au sérieux : pratiquer le rire et l’autodérision;
  4. Habitudes saines de vie à adopter et à maintenir;
  5. Évaluation positive de sa vie : écarter les jugements destructeurs;
  6. Union corps-cœur-esprit : rechercher l’équilibre;
  7. Respect de ses valeurs fondamentales dans ses paroles, actions et relations, dans sa vie

Au-delà de nos résolutions annuelles souvent vite oubliées, voici le premier ingrédient de cette recette de santé et de bonheur pour 2013 soit :

  • Besoins prioritaires
  • Les pièges
  • La recette 2013

Besoins prioritaires : les identifier et y répondre adéquatement

Voici quelques indications pour identifier, ordonner et respecter nos besoins prioritaires :

Qu’est-ce qu’un besoin

Un besoin serait une exigence de la nature, de notre corps, de notre être qui commande une satisfaction plus ou moins immédiate. Nombreux auteurs ont abordé ce sujet (1). Parmi les plus connus, mentionnons A. Maslow avec sa pyramide des sept besoins progressifs (2). J’ai regroupé les besoins en cinq catégories.

Catégories de besoins

  1. Énergie, sécurité et confort : soit l’énergie corporelle nécessaire autant en oxygène, en liquide qu’en nourriture, soit la protection de son intégrité physique et psychologique, et ce, dans des conditions agréables de vie;
  2. Soi et les autres : tous les besoins autant d’estime, d’amour de soi que de reconnaissance, d’appartenance, d’amitié et d’amour des autres;
  3. Liberté, autonomie et développement : les besoins de bouger, de penser, d’agir par soi-même, mais aussi d’apprendre, de grandir et d’évoluer;
  4. Sens, réalisation, contribution, moralité et éthique : les besoins de vivre une vie signifiante, riche en projets personnels et collectifs, en engagements avec une morale et une éthique de notre choix selon nos croyances, nos valeurs et convictions selon notre aspiration de notre esprit ou de notre âme;
  5. Universalité, solidarité planétaire et spiritualité universelle : les besoins ultimes qui dépassent autant l’individu, la famille que la société qui embrassent la planète entière, l’univers dans la non-dualité et l’Un universel.

Pièges dans la satisfaction de nos besoins

Nous passons nos journées à satisfaire au mieux nos besoins des plus primaires, élémentaires au plus complexes et prioritaires. Plusieurs pièges jonchent le chemin de nos vies.

Conscient et surtout l’inconscient avec ses dictats

Le conscient serait la présence à soi (conscience de soi, de son existence selon les neurologues) et à son environnement (conscience du monde) tout en étant capable de s’en rendre compte, de le communiquer (3).

L’inconscient, lui, serait à l’inverse tous nos automatismes autant pour se brosser les dents que pour conduire son auto tout en pensant à autre chose (4).

Par ailleurs, l’inconscient serait aussi tous nos souvenirs anciens soit entreposés, soit oubliés, soit occultés, soit refoulés (dynamique freudienne [5]), mais qui nous dictent, même à notre insu, notre conduite notamment dans la satisfaction de nos besoins (pulsions de toutes sortes qui génèrent notamment confusion et compensation [6]).

Confondre ses besoins

Prendre un besoin pour un autre arrive assez souvent. J’achète telle auto pour une reconnaissance sociale.

Compenser ses besoins

Par exemple, consommer pour chasser l’ennui, la solitude, la tristesse, la déprime en guise de compensation (6).

Satisfaction excessive : manques et carences(7)

Conséquences de manques, plus jeune, je peux soit m’empiffrer soit conserver ma nourriture de peur d’en manquer.

Besoins et désirs

Confondre aussi besoin et désir : le besoin étant une exigence alors que le désir serait un souhait, un vœu, un élan que nous comblons souvent par la consommation ou par une confusion des genres. Nous devons parfois aussi choisir entre deux besoins complémentaires ou même contradictoires (finir son roman ou aller manger).

Recette 2013 pour bien satisfaire ses besoins prioritaires

En 2013, nous pouvons vivre une année de bonne santé et de véritable bonheur en jaugeant mieux nos besoins et leur satisfaction. Je vous propose la recette suivante pour y parvenir et vous m’en direz tant :

  1. Bien réfléchir avant d’agir, et ce, davantage pour croître que par peur;
  2. Éviter les pièges de la consommation inutile et compensatoire;
  3. S’ouvrir aux autres et à la vie avec honnêteté et transparence;
  4. Observer, corriger et adapter son comportement et vivre au présent;
  5. Inspirer son entourage par le bon exemple et l’engagement;
  6. Ne jamais oublier l’essentiel dans la vie : ses valeurs, ses buts, ses projets toujours renouvelés, le plaisir, le rire et l’autodérision.

Vos commentaires sont toujours les bienvenus

Nous aimons vos commentaires, mais aussi vos témoignages de même que vos trucs et astuces pour vivre mieux et plus heureux.

Au prochain article,

Max-Emilien Robichaud
Blogueur en bien-être

1-514-219-6456 – maxemilienrobichaud@biendanssavie.com

Références :
(1) Les besoins ont été abordés sous divers angles  notamment par Freud( Freud Sigmund, Abrégé de psychanalyse, Paris, Presses universitaires, 2011) selon la dynamique psychique inconsciente (Les pulsions ou instincts), Clark Hull selon l’habitude, B.F. Skinner selon les renforcements extérieurs et leurs conséquences négatives, J.W. Akinson selon le besoin d’accomplissement, l’anticipation de la réussite et la valeur qu’on y ajoute, B.Weiner selon les habilités, l’effort ou l’engagement, la complexité de succès visé, Albert Bandura selon la recherche d’une image personnelle positive et aussi EA-Locke&G.P. Lathan selon la fixation d’objectifs. Voir Richard Durand, Objectif : réussir sa vie et dans la vie, Un monde différent, c1997, 158p. D’autres les ont traités abondamment avec plusieurs applications même en gestion (Maslow, McClelland, Herzberg, Clark Hull, B.F. Skinner et bien d’autres. Il y a aussi les 14 besoins de Henderson, V., La nature des soins infirmiers [traduction de l'édition américaine The Principles and Practice of Nursing de 1994], InterEditions, Paris, France, 1994. Plus simplement, la sociologie propose notamment les besoins primaires [vital, physiologique], secondaire [social] et tertiaire [personnel]. Mais déjà Épicure, philosophes grec ancien reconnaissait quatre besoins de base : naturels et indispensables, aspirations naturelles [sexe, amour, sciences], aspirations de création humaine et aspirations mystiques.
(2) Voir Maslow avec ses sept besoins : physiologiques, de sécurité, d’appartenance et d’amour, d’estime, cognitifs [savoir, esthétisme], d‘actualisation de soi [réalisation de soi]. Maslow, A.H., Vers une psychologie de l’Être, traduit et adapté par Mesrie-Hadesque, Paris, Fayard, 1986
(3) François Ansermet, Pierre Masgistretti, A chacun son cerveau, Plasticité et inconscient, Odile Jacob, 2004
(4) BARRY Julien, Neurobiologie de la pensée, Presses de Lille, 1999
(5) Freud S., « Le Moi et le ça » [1923], in Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1981. « Au-delà du principe de plaisir » [1920], in Essais de psychanalyse, Paris, Payot, 1981
(6) Besoins compensatoires du genre : fuites, évitement et réactions parfois nocives telles : magasinage, alcool. drogues, nourriture, sommeil, voyage, activisme. Voir les mécanismes de défense du moi dans B.H. Hergenhahn, Introduction à l’histoire de la psychologie, c2007, Groupe Modulo, 692 p., pp 512-513. Voir aussi Les mécanismes de protection tels : clivage, déni, annulation, banalisation, triangle dramatique. Marie Lise Labonté, Le Déclic, Transformer la douleur qui détruit en douleur qui guérit, Les Ed. de l’Homme, 2003, p.195
(7) A. Maslow distingue entre le manque comme source de satisfaction des besoins et l’essence des choses qui englobe les valeurs supérieures comme la beauté, la vérité, la justice, l’amour inconditionnel. B.H. Hergenhahn, Introduction à l’histoire de la psychologie, p 564

 

 

Crédit photo : 123RF Stock Photos

Vous avez aimé cet article?

Inscrivez-vous à notre flux RSS, suivez-nous sur Twitter ou recommandez-nous simplement à vos amis!

4 Réponses à “Les besoins prioritaires – Article 1 de 7 – Santé et bonheur en 2013 : sept clés pour les réaliser!”

[…] associés ensemble et nous permettant de progresser vers un plus grand bonheur. Voir l’article Les besoins prioritaires – Article 1 de 7 – Santé et bonheur en 2013 : sept clés pour les réa…. Voyons ces […]

[...] pour notre super bien-être soit : 1) Bien-être et santé globale (Voir l’article sur nos (besoins prioritaires) ; 2) Interrelations et communication ; 3) Entreprises personnelles (Projets et mission de vie); [...]

[...] avons précédemment identifié quatre besoins humains primordiaux (voir notre article sur les besoins prioritaires) (2): l’énergétique, le relationnel, le développement personnel et professionnel et le trio [...]

[...] Bien-être et santé globale : ex. se nourrir, bouger, se reposer, se régénérer, etc. Voir l’article sur nos besoins prioritaires… [...]

Laissez un commentaire

Notifiez-moi des commentaires à venir via email.
Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.